Louis Hayet est un peintre post-impressionniste et pointilliste, né à Pontoise le 29 août 1864 et mort à Cormeilles-en-Parisis (non loin de Pontoise), le 27 décembre 1940.          

 

Vie et œuvre

Ses parents, Calixte Hayet et Léontine Dufour, sont très pauvres. À l'école, il est timide et réservé mais est considéré comme intelligent et doué.

 

Sa prédisposition pour la peinture apparaîtra dès ses douze ans. De 1877 à 1884, il sillonnera les routes avec son père, marchand ambulant.

 

Camarade d'enfance de Lucien Pissarro, Hayet a l'occasion de montrer à ce dernier son travail à Camille Pissarro en 1883.Vers 1885, il se lie aux Pissarro, père et fils, qu'il retrouve à Paris.

 

Hayet, dessinateur et peintre, se liera au groupe néo-impressionniste, à Pissarro, ainsi qu'à Signac et à Seurat.

Au début du mois de mai 1886, Lucien Pissarro et Hayet, lors d'une visite à l'atelier de Seurat, découvrent "Un après-midi à l'Ile de la Grande Jatte". Cette visite, une ou deux semaines avant la 8ème et dernière exposition des Impressionnistes, fut décisive.

 

Les peintures pointillistes d'Hayet sont d'excellente facture. À partir de 1887, il réalise des petits formats où la touche néo-impressionniste se fait virevoltante et dynamique.

 

Ses œuvres démontrent un sens de l'abstraction et le rapprochent de l'évolution de Van Gogh.

(Christophe Duvivier, Directeur des Musées de Pontoise)

 

Lors des Indépendants de 1889, Fénéon écrit : "... le troisième tableau de M. Hayet est des plus beaux qu'aient produit les Impressionnistes! L'après-midi, un vallon, aux cultures très morcelées ; un haut arbre s'épanouit au ciel de nuages et de soleil en soudain bouquet de feuillures ; l'avant-plan est superbe. [...] M. Hayet, qui pour la première fois, croyons-nous, expose une série d'œuvres solides et personnelles... "     

 

En 1890, pourtant, il revient à une manière plus classique et Paul Signac supprimera toute mention de Louis Hayet dans la seconde édition de "D'Eugène Delacroix au néo-impressionnisme" (le manifeste du pointillisme).

 

Après la mort de Seurat, Louis Hayet s'isole et participe néanmoins, entre 1894 et 1897, à huit des expositions chez Le Barc de Boutteville.

 

Hayet consacrera la fin de sa carrière à des recherches scientifiques sur les pigments ou la couleur, sans jamais cesser de peindre.

 

Un collège dans la ville de Cormeilles-en-Parisis, non loin de Pontoise, a reçu pour nom celui du peintre.

 

 

Louis Hayet | Vie et œuvre | Version imprimable PDF

 

 

 

Œuvres de l'artiste dans des institutions

Musée Camille Pissarro - Pontoise

 

Indianapolis Museum of Art (Paysage, 1888)

 

Wallraf-Richartz-Museum et Fondation Courboud, Cologne
3 Tableaux:
Au bord de la rivière, 1888
Paris, la tour Eiffel
Jeune femme dessinant à son chevalet

 

 

 

Expositions

 

Louis Hayet, 1864-1940: exposition Musée Pissarro, du 14 mai au 2 octobre 1983; Musée Alphonse-Georges Poulain à Vernon, du 7 mars au 29 avril 1984

 

 

 

Bibliographie

Guy Dulon et Christphe Duvivier: Louis Hayet 1864-1940 - Peintre et Théoricien du Néo-impressionnisme. Musée de Pontoise, 1991. ISBN 2905199253.

 

Louis Hayet: Collection Jean Sutter; Art Moderne - Binoche, Paris - 15 mai 2001